Collection D. Laurendeau
50 ième anniversaire / 2009
Voir les images de l'exposition dans notre galerie de photos (Diaporama)
Bulletin
Point de repère

Capsules historiques

Questions

Livres et DVD

Hommages

Maquettes

Recherche



Webmestre - Infos
Calendrier
Capsules historiques - Le Tramway Lachine
 
 
 
 
LE TRAMWAY LACHINE ...
 
 
Raconter en quelques pages l'histoire du tramway LACHINE avec tous les faits, anecdotes et souvenirs qui s'y rattachent, c'est impossible puisque cela pourrait plutôt faire l'objet d'un livre … dans les lignes qui suivent, on pourra cependant se rappeler les étapes importantes de la petite histoire du "p'tit char" LACHINE! "Mind the doors/Attention aux portes" … on démarre, bonne lecture! 
 
Il y a plus d'un siècle, le 21 septembre 1892, le tramway électrique faisait son apparition dans les rues de Montréal et s'amorçait le remplacement des tramways à traction animale qui circulaient depuis l'inauguration du réseau en novembre 1861. A la même époque, une autre société de transport en commun, la MONTREAL, PARK AND ISLAND RAILWAY, planifiait et commençait la construction de lignes de tramways vers le Sault-au-Récollet, Saint-Laurent/Cartierville et … Lachine! A ses réunions des mois de février et septembre 1896, le Conseil de la Ville de Lachine entérinait les règlements nos 66 et 70 et les modalités qui feraient que le tramway deviendrait partie intégrante de la vie de tous les jours à Lachine pour les prochains soixante-et-un ans et qui furent à l'origine d'un réseau de transport qui dessert la Cité (aujourd'hui l'arrondissement Lachine de la Ville de Montréal) depuis plus d'un siècle.  
Les travaux d'aménagement progressèrent rapidement et on tient de sources fiables que le premier trajet Montréal/Lachine fut effectué le 25 novembre 1896 … à titre d'essai! Cependant, on dut attendre au 2 janvier 1897 pour l'implantation du service régulier!
 
Quittant la Place d'Armes, les tramways roulaient rue St-Jacques, McGill et Notre-Dame jusqu'à son extrémité ouest pour alors s'engager en voie privée. Il est a noter que près de la moitié du parcours total s'effectuait en voie privée!
 
Afin de garer et d'entretenir les tramways, on procéda à la construction d'une remise dans le secteur St-Pierre/Rockfield; elle servit aux trams jusqu'en 1930. Curieusement, cet édifice existe encore aujourd'hui et fait partie des installations (partie en pierre) de la compagnie BAKOR. Saviez-vous que la bâtisse adjacente du côté est, construite en 1928 et abritant un bar aujourd'hui, fut à l'origine une sous-station électrique alimentant la ligne LACHINE et en partie le réseau de trams dans Notre-Dame-de-Grâces!
 
Le tracé longeait la cour de triage Turcot et par endroits la petite rivière St-Pierre. A deux reprises en 1906 et 1951, les voies de tramways durent être déplacées afin de permettre l'agrandissement de la cour de triage. Le parcours du circuit LACHINE se prolongeait en bordure de la voie principale du Grand-Tronc (plus tard le CN) jusqu'à la 5e Avenue à Lachine pour rejoindre l'artère qui allait devenir la rue Notre-Dame (appelée à l'époque Ste-Aurélie et autres selon le secteur). A la rue Dawes (34e Avenue), les tramways continuaient en voie privée sur ce qui est devenu aujourd'hui la rue Fort Rolland jusqu'aux environs de la rue Lachine (40e Avenue) d'où ils empruntaient la rue Broadway jusqu'à la 44e Avenue (Stoney Point), le "bout de la ligne" où on avait aménagé une petite gare. A cette époque c'était la limite ouest de la ville; le secteur Dixie d'aujourd'hui, jusqu'en 1912 formait la Ville de Summerlea. Le service quotidien, à une fréquence de vingt minutes, était offert à partir de Montréal de 5:40 AM à minuit et de Lachine de 5:50AM à 12:50 AM … le trajet complet s'effectuait en 50 minutes. Etant donné que le circuit était en partie à l'extérieur des limites de la métropole, la double tarification était de rigueur … billets "de la ville" et local. Cet arrangement, dont on réclama l'abolition à plusieurs reprises et qui fut un sujet de discussion presque constant, avec la qualité du service, entre le Conseil de ville et la compagnie (plus tard la CTM), demeura en vigueur durant toute la période des tramways pour n'être aboli que quelques années plus tard.
 
Les premiers tramways à circuler à Lachine étaient similaires a ceux utilisés sur les autres circuits de la MP&I et au cours des mois d'été, on y voyait même des voitures ouvertes ou semi-ouvertes. Il faut aussi se rappeler qu'à l'époque d'avant l'automobile, le tramway ne servait pas qu'aux déplacements d'affaires mais aussi pour les visites, randonnées et les pique-niques du dimanche durant la belle saison; Lachine avec ses nombreux parcs et espaces verts en bordure du Lac St-Louis, était une destination favorite!
 
Dès les débuts du siècle, on construisit des tramways plus confortables et plus adaptés au circuit; certains se rappelleront peut-être la porte centrale et le compartiment "fumoir" à l'arrière! Entre 1908 et 1911, la compagnie mit en service la fameuse série "1100", cinq gros tramways conçus spécialement pour la ligne; d'ailleurs identifiés au circuit LACHINE, ils parcoururent presqu'exclusivement les neufs milles qui séparaient les deux points terminus jusqu'au retrait des dernières voitures en 1940. Depuis l'inauguration, la couleur de voitures était passée du crème à l'orange puis avec la prise en charge par la "Montreal Tramways" en 1911, on vit plus tard apparaître le vert et crème traditionnel, utilisé sur les "tramways à deux hommes", qui demeura en usage jusqu'à la mise au rancart définitive des tramways.
 
Avec la fin de la Première Guerre et le développement progressif des secteurs industriels de la Cité, le besoin se fit sentir pour des améliorations au service de transport en commun local. L'année 1925 vit le prolongement d'une voie simple dans les axes qui deviendront plus tard la 45e Avenue et la rue René-Huguet. Le circuit "LACHINE EXTENSION 92" était né et le minuscule tramway Birney, avec son bogie unique à quatre roues qui effectuait la navette entre Stoney Point et la 56e Avenue s'acquit le sobriquet de "boîte à savon"! Les résidents de langue anglaise du secteur l'appelaient "The Toonerville Trolley". Ces expressions demeurèrent même après son remplacement par un véhicule plus moderne et confortable en 1943/44.
 
Le 6 août 1925 fut aussi une date importante dans l'histoire du transport en commun à Lachine parce qu'en ce jour, la Compagnie des Tramways inaugurait son premier circuit d'autobus à l'extérieur des limites de Montréal; c'était l'ancêtre de l'actuel "90" qui à l'époque circulait entre Montréal-Ouest et Lachine. Assez sur les autobus pour le moment … nous y reviendrons peut-être dans une prochaine chronique! 
 
Avec l'ouverture du Terminus Craig en décembre 1925, le parcours en son extrémité est, fut changé afin que le "p'tit char 91"utilise ces nouvelles installations après 8:00 heures le soir. Au cours des années, le retour vers Lachine se fit en utilisant la rue St-Jacques jusqu'à la Place St-Henri; on revint au parcours original (rue NotreDame) dans les dernières années de service.
 
Changement de parcours: A partir du 4 août 1926, le tramway "91" utilise la 34e Avenue et la rue Broadway.
 
La Grande Dépression, la Deuxième Grande Guerre … le temps passait et le tramway LACHINE était toujours au rendez-vous, transportant toujours de plus en plus de voyageurs malgré l'augmentation du nombre d'automobiles. En 1941, la MTCo munissait 34 gros véhicules, série 1325-1524, d'un phare-avant et d'une lanterne rouge à l'arrière afin de les utiliser sur le circuit LACHINE; puissants et très fiables, ces tramways assurèrent presqu'à eux seuls tout le service jusqu'à la mi-1957 … on en garda même un en réserve jusqu'à la fin, pour ouvrir la voie aux véhicules plus légers en cas de grosses tempêtes de neige!
 
Au cours de différentes périodes, d'autres séries de tramways furent affectés au circuit 91; même les tramways à deux voitures, déplacés des rues St-Laurent et St-Denis, y circulèrent avant leur mise au rancart. Le dernier type de voitures à être utilisées fut la série 2650. Quoiqu'on en a préconisé l'utilisation à plusieurs reprises, les solotrams n'ont jamais été affectés au circuit 91 sauf … le dimanche 8 juin 1958 en après-midi. alors que le PCC moderne no 3514 fut utilisé pour une randonnée d'amateurs de tramways entre les Remises St-Denis et Lachine. Deux voyages aller-retour furent effectués entre le Chemin de la Côte St-Paul et Lachine… question d'apprécier ses qualités particulières, son confort, etc. spécialement à vitesse élevée!
 
En 1945, la Dominion Bridge, en voie d'expansion, eut besoin de plus d'espace; la transaction amena la fermeture de la 5e Avenue et le déplacement des rails vers la 6e Avenue, nécessitant l'aménagement d'une bifurcation très accentuée aux abords de la Gare Dominion. La voie de virage et d'évitement adjacente à l'édifice administratif de la DB fut maintenue et raccordée aux nouvelles voies.
 
Tel que déjà mentionné, en 1951, on déplace les voies dans le secteur Montréal-Ouest … le CN procède à un autre agrandissement de sa cour de triage! Ce fut les derniers aménagements majeurs effectués au circuit … les prochains travaux seront plutôt de démantèlement!
 
Revenons à la voie de virage à la 6e Avenue; s'il y a eu un endroit sur le réseau local qui en a fait maugréer des voyageurs et à plusieurs reprises, c'est bien là! Cette installation avait comme fonction principale de permettre le virage des tramways supplémentaires aux heures de pointe; combien de fois avez-vous dû quitter un tramway qui originalement devait se rendre au bout de la ligne, parce qu'on décidait de l'arrêter à cet endroit pour le retourner à son point de départ ou à la "shop"!
 
Le 16 juin 1951, la "Montreal Tramways" cédait la place à la nouvelle COMMISSION DE TRANSPORT DE MONTREAL, qui se donnait comme mandat d'améliorer le réseau et de remplacer le vénérable tramway par l'autobus et/ou le trolleybus dans les meilleurs délais. Moins d'un an plus tard, aux dernières heures du vendredi 9 mai 1952 le "LACHINE EXTENSION 92" cédait la place à l'autobus et à partir du dimanche 7 novembre 1954, c'était la première amputation majeure au circuit 91; les tramways ne circulaient plus dans Lachine à l'ouest de la 6e Avenue, utilisant en permanence la voie de virage pour le retour à Montréal. Les autobus 191 et 192 avaient pris la relève localement. Le 23 juin 1957, suite à la mise en service d'autobus sur les circuits empruntant la rue Notre-Dame (Montréal), le trajet du tramway 91 fut à nouveau raccourci et devint une navette entre le Chemin de la Côte St-Paul et la 6e Avenue. Le service était rapide en voie privée mais peu pratique étant donné les correspondances et attentes nécessaires aux points terminus.
 
Le remplacement des tramways se poursuivait à un rythme accéléré sur tout le réseau … et les jours du tramway LACHINE étaient comptés! Une nouvelle route temporaire fut aménagée en bordure du canal afin de permettre la circulation des autobus. Les préparatifs complétés, la journée fatidique approchait et … aux petites heures du matin (vers 2:30 heures), le dimanche 10 août 1958, le tramway no 2650, le dernier "91", effectuait sa dernière liaison régulière entre Lachine et Montréal. Il en fit une autre un peu plus tard, à titre de "carryman", pour le transport des employés vers les Remises St-Henri; c'était la fin d'une époque, celle du "p'tit char LACHINE " ... une étape importante dans l'histoire de la Cité. Environ une heure plus tard, les nouveaux autobus entraient en service et le tramway LACHINE était devenu une chose du passé … un souvenir dont on se rappellerait longtemps! L'abandon du tramway LACHINE marquait aussi la mise au rancart des derniers tramways à deux membres d'équipage, soit un conducteur (percepteur) et un garde-moteur.
 
Que reste-t-il de l'époque du tramway LACHINE à part des souvenirs, des anecdotes et quelques photos! Heureusement, deux tramways, le 2652 (un des derniers à circuler entre Lachine et Montréal) et le 2001 (un solotram muni de deux perches et utilisé pendant plusieurs années sur le circuit 92), sont préservés dans des musées américains où ils sont utilisés régulièrement durant la saison touristique. Quelques poteaux métalliques demeurent encore le long de l'ancien parcours; quant aux rails, il en reste encore mais leur nombre diminue à mesure que la Cité procède à la réfection des artères concernées. Pendant longtemps, on pouvait distinguer clairement l'ancien faisceau de voies sous le pavage, angle Notre-Dame et la 6e Avenue!
 
En terminant, rappelons-nous quelques autres souvenirs du "p'tit char LACHINE" au cours des années … les arrêts indiqués par des bandes blanches sur les poteaux … les billets locaux à 6 ¼ et 7 ½ cents … les courroies qui balançaient lorsque le tramway circulait à vive allure en voie privée … les facteurs de la Poste Royale qui montaient par la porte-avant à la 21e Avenue … les abris en bordure de la voie, TURCOT, MARCHAND, ST-PIERRE, ROCKFIELD, etc. … la sous-station électrique à Rockfield, devenue une brasserie … le soir où après avoir brisé un essieu, le 1429 se retrouva dans le décor, en partie submergé dans la rivière St-Pierre … le conducteur procédant à la perception avec sa petite boîte … les grosses charrues rouges, le "Tower Car" pour l'entretien des fils aériens … le Congrès Eucharistique de Lachine en 1944, alors qu'aux heures pointe les tramways bondés à capacité, circulaient à 1 ½ minute d'intervalle … les sièges qu'on avait adossés aux fenêtres en 1943 (une mesure de guerre) afin d'augmenter la capacité et de faciliter l'évacuation … les affiches "Ne parlez pas au garde-moteur" … la fois où la "boîte à savon avait passé tout droit au bout des rails, s'immobilisant en travers de la 56e Avenue; pas un bris mécanique ou une maladresse de l'opérateur, seulement l'œuvre de farceurs qui avaient étendu de la graisse sur les rails … etc. etc.
 
"TERMINUS --- tout le monde descend"
 
P.S. Au Québec, nos grand-parents et même nos parents avaient une expression bien typique en faisant référence aux trains, c'était "les gros chars"! Lorsqu'ils faisaient allusion aux tramways, qui représentaient un chemin de fer … généralement de moindre envergure … c'était, bien entendu … les "p'tits chars"!
 
 
 
 
Denis Latour
 
2009-03-15
 
 
 

Date de création : 16.03.2009 : 11:52
Dernière modification : 16.03.2009 : 11:54
Catégorie : Capsules historiques
Page lue 10012 fois

 
© Skin by Charly - Guppy Skins  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins